Loi Pinel: détails sur le système d’exonération fiscale


La loi Pinel est un dispositif d’exonération fiscale qui favorise les investissements locatifs et la construction de logements dans certaines zones. S’applique au statut d’achèvement VEFA nouveau ou futur, ainsi qu’à l’ancienne réhabilitation.

Le principe de l’appareil Pinel

Le système, mis en place par Sylvia Pinel via la loi de finances de 2015, vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu, dans le cas d’investissements locatifs sur un territoire où la demande est supérieure à l’offre. En 2019, les domaines visés sont les suivants:

  • Zone A: agglomérations d’Ile-de-France, de Côte d’Azur, de Lille, de Lyon, de Marseille, de Montpellier et du Genevois français.
  • Zone A bis: Paris et 29 communes de la banlieue parisienne
  • Zone B1: agglomérations de plus de 250 000 habitants, banlieue parisienne, ainsi que villes à prix élevés (Bayonne, Saint-Malo, La Rochelle, Annecy, Chambéry, Cluses, Corse et autres îles non françaises) reliées au continent, mais aussi départements d’outre-mer).

L’objectif de la loi Pinel

La loi a été mise en œuvre pour répondre aux besoins de logements dans les zones restreintes. Qu’ils soient anciens ou nouveaux, ce sont des biens qui répondent aux exigences du label BBC (bâtiment basse consommation) ou RT 2012 (réglementation thermique) après les travaux. Par conséquent, il doit afficher des performances énergétiques élevées.

Leurs loyers doivent alors respecter les barèmes établis par l’État. En 2019, les plafonds, hors taxes, sont fixés à 16,96 euros le m2 dans la zone A bis, 12,59 euros dans le reste de la zone A, 10,15 euros dans la zone B1 et 8,82 euros dans les zones B2 et C.Le système Il privilégie donc les logements à loyer modique, accessibles à condition qu’il n’y ait pas beaucoup de ressources lors de la signature du bail. Il fait également partie du plafond général des échappatoires fiscales de 10 000 euros par an.

Les avantages d’une opération Pinel

Le bénéfice fiscal peut être appliqué selon trois formules, ce qui implique des engagements de 6 ans (réduction de 12%), 9 ans (réduction de 18%) ou 12 ans (réduction de 21%). L’investissement visé par la déduction est limité à 300 000 euros, et le plafond dans une nouvelle résidence est plafonné à 5 500 euros par m² de surface habitable. Il y a la possibilité de louer les descendants, s’ils ne font pas partie du ménage fiscal.

De nombreux promoteurs immobiliers recherchent des terrains pour construire des maisons dans le cadre de ce système. Il est intéressant de connaître les détails pour mieux comprendre les situations et les sorties.

En savoir plus:



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *