Exonération fiscale: les avantages et les pièges de l’année blanche


Publié le 25 octobre 2018 à 16h33Mis à jour le 25 octobre 2018 18:45

Faut-il se souvenir? 2018 est la dernière année avant l’entrée en vigueur de la retenue à la source. Cette réforme de la méthode de collecte des impôts vise à combler l’écart actuel entre la collecte des revenus et sa fiscalité dans l’année à venir.

Pour éviter la double imposition en 2019 – avec une différence d’un an sur les revenus en 2018 et une retenue à la source sur les revenus en 2019 – les contribuables bénéficieront en 2019 d’un crédit d’impôt exceptionnel, appelé «crédit d’impôt pour la modernisation de la perception». (CIMR).

Ce crédit d’impôt annulera l’impôt dû pour l’année 2018 sur les «revenus non exceptionnels inclus dans le champ de la retenue à la source». Compte tenu de son mode de répartition – il sera déduit de la taxe à payer après affectation de toutes les autres réductions et crédits d’impôt -, il maintiendra « L’effet incitatif général » réductions d’impôts et crédits acquis en 2018.

Ces prestations seront remboursées aux contribuables, en un seul versement, en septembre 2019, lors de l’évaluation de l’impôt sur le revenu 2018 ou de la perception de l’impôt dû sur leurs revenus exceptionnels ou sur leurs revenus en dehors du champ d’application du PAS, tels que les plus-values ​​de cession de valeurs mobilières et de revenus mobiliers, à condition toutefois d’opter pour une imposition progressive sur une échelle (et de renoncer à l’impôt forfaitaire unique).

Avances en janvier 2019

Afin de ne pas pénaliser les contribuables bénéficiant de remises et de crédits récurrents, le texte original prévoyait que les ménages bénéficiant du crédit d’impôt pour l’embauche d’un salarié à domicile et / ou du crédit d’impôt accordé pour la garde des jeunes enfants pouvaient demander un acompte à partir du début de l’année. 2019, soit 30% des bénéfices réalisés pour l’année précédente pour des dépenses similaires.

Le projet de financement pour 2019, dont la discussion vient de commencer à l’Assemblée nationale, porte la valeur de cette avance à 60% et élargit son champ d’application aux crédits et baisses d’impôts accordés en échange des taxes syndicales. , dons à des organismes d’intérêt général et frais d’hébergement des personnes âgées en maison de retraite, ainsi que certains dispositifs en faveur des investissements locatifs: Pinel, Duflot, Censi-Bouvard, dispositifs Scellier et investissements dans les DOM. Concrètement, cela signifie que vous pourrez obtenir à partir de janvier 2019 (si les modifications apportées à cet égard sont adoptées, le texte stipulant actuellement que l’avance doit être payée au plus tard le 1er mars) un remboursement égal à 60% des prestations dont vous bénéficiez. bénéficié de ces appareils. Le solde vous sera remboursé en septembre 2019.

Le hic? L’avance que vous pourrez recevoir début 2019 sera calculée sur les derniers crédits d’impôt et remises « connus » des autorités fiscales, respectivement ceux obtenus pour vos revenus pour 2017 que vous avez déclarés au printemps 2018.

Conséquence: cette mesure n’aura donc aucun impact sur ceux qui bénéficieront d’abord des avantages couverts par le mécanisme d’avance. Ils devront attendre jusqu’en septembre 2019 pour rembourser leurs crédits et réductions d’impôts.  » Méfiez-vous de la réaction de ceux qui ne pourront pas prétendre à ces prestations pour les dépenses engagées en 2018 ou pour une prestation inférieure à celle qu’ils ont reçue dans le cadre de leurs revenus en 2017. L’avance correspondante doit être ajustée en septembre 2019 et, si elle est cas, retourné Avertit Béatrice Hingand, directrice éditoriale aux Editions Francis Lefebvre.

Méfiez-vous des tactiques habituelles

Quant aux autres avantages, octroyés sous forme de charges déductibles des revenus, ils n’auront pas d’impact «en franchise d’impôt» cette année. Cela dit, ils seront toujours pris en compte dans le calcul de votre impôt sur le revenu dû en 2018. Cet impôt étant annulé en raison du CIMR, cela ne vous apportera aucun avantage particulier sauf si vous disposez d’un revenu exceptionnel.

Cependant, leur prise en compte contribuera à réduire le taux de prélèvement qui vous sera appliqué de septembre 2019 à août 2020 … Ce qui est bienvenu, s’il s’agit d’une dépense récurrente, telle que la pension alimentaire ou paiements réguliers perp. En revanche, s’il s’agit d’une seule dépense non renouvelée en 2019, vous aurez un ajustement en septembre 2020 …

Les bonnes stratégies pour PERP

Pour inciter les économies à nourrir leur Perp en 2018, malgré l’inefficacité budgétaire des paiements et pour les empêcher de les retarder pour 2019, le législateur a trouvé une solution. Un système transitoire limite le montant que vous pouvez déduire en 2019 aux paiements moyens en 2018 et 2019, si vos paiements en 2018 sont inférieurs à ceux effectués en 2017 et 2019! Cette mesure ne pénalise que ceux qui ont dû effectuer des paiements en 2017. Si vous n’avez rien payé dans l’année à Perp, en attendant la déduction de la source qui devait entrer en vigueur en 2018, vous pouvez faire le plein en 2019 sans être affecté par cette mesure. Il est également possible de neutraliser cet appareil en payant le même montant cette année que vous l’avez payé l’année dernière; Cela vous permet de regagner de la marge de manœuvre en 2019, mais cette stratégie n’est valable que pour de petites quantités. Si les montants impliqués sont importants, vous pourriez être intéressé à passer votre tour en 2018 et 2019 et à ne pas recommencer à alimenter votre PERP avant 2020 (si vous n’êtes pas près de l’heure de départ). Vous pouvez ensuite utiliser les limites de déduction pour 2018, 2019 et 2020. Autre stratégie validée par Bercy dans un BOI publié cet été: achetez vos limites de paiement! Si votre conjoint ou partenaire Pacs n’a pas financé le Perp en 2017, mais que vous avez financé le vôtre, vous pouvez transférer tous les paiements en 2019 vers le sien.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *